Cet article date de plus de six ans.

Les immatriculations de voitures neuves rechutent

-1,4 % en février, c'est la baisse des immatriculations de voitures neuves en février. La faute aux marques étrangères, qui plongent. Les marques françaises, elles, s'en sortent bien. +4,2 % pour PSA Peugeot Citroën (+7,2 % pour Peugeot, +0,6 % pour Citroën) et +1,7 % pour Renault, grâce à Dacia (+10,1 %).
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (IDÉ)

Un petit Cocorico au passage... "Pour les groupes français, tous les nouveaux programmes, qu'il s'agisse de la Peugeot 308, de la Renault Captur ou de la C4 Picasso, se vendent bien" , observe François Roudier, le porte-parole du CCFA (Comité des constructeurs français d'automobiles) qui a rendu publique lundi les chiffres des immatriculations neuves pour février.

Alors, pourquoi les immatriculations ont-elles marqué le pas, en février ? A cause du recul des marques étrangères. Souvent spécialisées dans le haut de gamme, elles ont chuté de 6,3 % en moyenne. BMW baisse de 14,7 %, Mercedes de 7,6 %, Volkswagen de 7,1 %.

Bons résultats pour les marques françaises

Les marques françaises limitent elles la casse. PSA Peugeot Citroën affiche un beau +4,2 % - Peugeot est à 7,2 %, Citroën à 0,6. Et le groupe Renault est, une fois encore, sauvé par Dacia : le groupe affiche +1,7 %, mais la marque est en recul de 0,9 %, et Dacia est à +10,1 %.

Sur les deux premiers mois de l'année, les immatriculations totales de voitures neuves limitent leur repli à 0,5% - grâce à la hausse de 0,5 % enregistrée en janvier - à 266.754 unités (dont 141.300 le mois dernier).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.