Les immatriculations de voitures neuves en France ont augmenté de 6,2 % en mai en données brutes

A nombre de jours ouvrables comparables par rapport à mai 2010, le nombre des immatriculations a toutefois reculé de 8,3 %, selon le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).En avril, le nombre d'immatriculations avaient baissé en raison de la fin de la "prime à la casse".

L\'usine Renault de Sandouville (Seine-Maritime)
L'usine Renault de Sandouville (Seine-Maritime) (AFP - KENZO TRIBOUILLARD)

A nombre de jours ouvrables comparables par rapport à mai 2010, le nombre des immatriculations a toutefois reculé de 8,3 %, selon le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

En avril, le nombre d'immatriculations avaient baissé en raison de la fin de la "prime à la casse".

Ce rebond inattendu s'explique par "un retour des ventes professionnelles", c'est-à-dire de voitures destinées aux flottes d'entreprises, analyse le CCFA.

Les constructeurs automobiles français ont connu en mai des fortunes diverses. PSA Peugeot Citroën progresse de 12,5 %. Tandis que Renault a plongé de 18,2 %, plombé par les mauvaises performances de sa marque à bas coûts Dacia (-37 %).

Les constructeurs étrangers ont vu leurs immatriculations de voitures neuves augmenter de 18 %. Le mois de mai a aussi été marqué par "un décollage significatif des immatriculations de véhicules utilitaires", genre fourgonnettes, avec une hausse de 28,4 % en données brutes.