Cet article date de plus de dix ans.

Les douze régions espagnoles se sont engagées à adopter de nouvelles mesures pour revenir dans le droit chemin.

Les douze régions espagnoles qui n'ont pas atteint au premier semestre l'objectif de réduction du déficit fixé par le gouvernement se sont engagées à adopter de nouvelles mesures pour revenir dans le droit chemin, a annoncé jeudi le ministère de l'Economie.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Les douze régions espagnoles qui n'ont pas atteint au premier semestre l'objectif de réduction du déficit fixé par le gouvernement se sont engagées à adopter de nouvelles mesures pour revenir dans le droit chemin, a annoncé jeudi le ministère de l'Economie.

Dans le communiqué, le ministère a indiqué avoir rencontré ces deux dernières semaines les représentants des douze contrevenantes, dont le déficit budgétaire dépassait au premier semestre les 0,75% du PIB exigés par Madrid.

Ces réunions ont permis "de réaffirmer l'engagement des gouvernements régionaux envers les objectifs de consolidation fiscale de l'Espagne jusqu'en 2014", a-t-il expliqué.

Le fort degré d'autonomie des 17 régions espagnoles est une source d'inquiétude pour les marchés, qui craignent que leur fort endettement ne compromette l'objectif du gouvernement de réduire son déficit à 6% du PIB en 2011, puis 3% en 2013, après 9,24% en 2010.

Le déficit cumulé des régions atteignait fin juin 1,2% du produit intérieur brut (PIB), alors qu'elles sont censées ne pas dépasser 1,3% à la fin de l'année.

Douze régions, dont l'Andalousie, la Catalogne et la communauté de Valence, dépassaient l'objectif intermédiaire de 0,75% pour le premier semestre.

Convoquées par le ministère, elles ont expliqué les mesures d'économie adoptées "et se sont engagées à les appliquer en totalité", mais aussi à "mettre en oeuvre de nouvelles mesures additionnelles" pour parvenir à un déficit maximum de 1,3% du PIB fin décembre.

Deux régions, la Catalogne et la Castille-La Manche, n'ont pas encore adopté de plan de rééquilibrage budgétaire mais se sont engagées à "le présenter rapidement" selon le ministère, qui n'a pas exclu qu'elles n'atteignent pas les 1,3% demandés, même si elles devront "minimiser" le risque de dépassement.

L'agence de notation Moody's s'est montrée pessimiste récemment, estimant que les 17 régions espagnoles ne parviendraient pas à atteindre l'objectif de déficit fixé pour cette année, ce qui devrait forcer l'Etat central à faire des efforts supplémentaires pour compenser.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.