Les clients vont plus au restaurant en 2010 par rapport à 2009 mais dépensent moins, selon une étude

Au cours des huit premiers mois de cette année, les clients ont été plus nombreux mais ils ont encore un peu moins dépensé, d'après l'étude du cabinet Gira Conseil.Les clients bannissent désormais la formule entrée-plat-dessert la jugeant "trop longue, trop riche, trop chère" qui concerne pour la première fois moins de 15% des repas à table.

(gettyimages)

Au cours des huit premiers mois de cette année, les clients ont été plus nombreux mais ils ont encore un peu moins dépensé, d'après l'étude du cabinet Gira Conseil.

Les clients bannissent désormais la formule entrée-plat-dessert la jugeant "trop longue, trop riche, trop chère" qui concerne pour la première fois moins de 15% des repas à table.

71% des repas pris hors domicile relèvent de la restauration rapide (fast -food, boulangerie, traiteur, grandes surfaces) et 29% sont servis à table.

Globalement, le chiffre d'affaires de la profession progresse "de 4 à 9%", sachant que la restauration servie à table se situe dans la fourchette haute et la restauration rapide dans la fourchette basse.

La plupart des établissements ont vu leur fréquentation augmenter entre janvier et août 2010 : de 1% pour la catégorie rapide ou de 6% pour celle à table.

Les six premiers mois de l'année 2009 avaient été particulièrement
morose.