Cet article date de plus de dix ans.

Les chiffres du déficit commercial, du chômage et de la hausse des prix aux Etats-Unis sont passés au rouge mercredi

Le déficit commercial est en hausse, le solde négatif de la balance commerciale se creusant de 8,8% par rapport à juillet, avec 46,3 milliards, alors que 44,5 milliards étaient attendus.Les inscriptions au chômage sont en hausse avec 462.000 nouvelles demandes début octobre, bien plus que prévus, et la hausse des prix à la production est de 0,4%.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La Maison Blanche à Washington (AFP - Karen Bleier)

Le déficit commercial est en hausse, le solde négatif de la balance commerciale se creusant de 8,8% par rapport à juillet, avec 46,3 milliards, alors que 44,5 milliards étaient attendus.

Les inscriptions au chômage sont en hausse avec 462.000 nouvelles demandes début octobre, bien plus que prévus, et la hausse des prix à la production est de 0,4%.

Déficit commercial
Malgré la progression des exportations, qui ont atteint leur plus haut niveau depuis août 2008, le déficit s'est creusé sous l'effet d'une hausse encore plus forte des importations.

Celles-ci ont ainsi augmenté de 2,1%, pour atteindre 200,2 milliards de dollars, tandis que les exportations, gagnaient 0,2%, à 153,9 milliards.

Le déficit du mois d'août confirme la tendance à la dégradation de la balance commerciale au Etats-Unis, qui dure depuis le printemps 2009.

L'Amérique reste ainsi toujours aussi dépendante au pétrole et aux biens de consommation étrangers, si ce n'est plus qu'auparavant, et son déficit commercial s'est creusé de près de 50% en un an.

Témoin de cette dépendance accrue, le déficit avec la Chine a atteint un nouveau record, à 28,0 milliards de dollars (en données non corrigées des variations saisonnières), effaçant celui de 27,9 milliards qui remontait à octobre 2008.

Le déséquilibre du commerce extérieur américain a fait perdre 3,5 points de croissance aux Etats-Unis au deuxième trimestre, ce qui ne s'était jamais vu depuis 1947.

Les prix à la production
L'indice du ministère mesurant les prix des produits finis a progressé de 0,4% par rapport au mois précédent, une hausse similaire à celle du mois précédent.

La hausse du mois de septembre est plus marquée que ne le pensaient les analystes. Ceux-ci avaient estimé que l'indice du ministère progresserait de 0,2%, selon leur prévision médiane.

Le renchérissement des produits finis en septembre a été tiré par un rebond de 1,2% des prix des produits alimentaires, qui avaient reculé sur quatre des cinq mois précédents, a indiqué le ministère.

Les produits énergétiques ont également participé à la hausse des prix à la production, avec une progression de 0,5% en septembre après un bond de 2,2% en août.

Hors alimentation et énergie, l'inflation dite "de base" mesurée à la sortie des usines a été de 0,1% en septembre. Elle reste très contenue depuis le début de l'année.

En glissement annuel, la hausse des prix des produits finis s'est accélérée à 4,0%.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.