Cet article date de plus d'onze ans.

Lee Cooper France devrait être mis en liquidation judiciaire après le retrait du seul repreneur annoncé

Le groupe de distribution Verywear, seul en lice pour reprendre Lee Cooper France, s'est finalement retiré, ont annoncé les syndicats vendredi.La liquidation entraînerait le licenciement des 122 salariés de la filiale française du fabricant britannique de jeans et la disparition de la marque en France.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Le groupe de distribution Verywear, seul en lice pour reprendre Lee Cooper France, s'est finalement retiré, ont annoncé les syndicats vendredi.

La liquidation entraînerait le licenciement des 122 salariés de la filiale française du fabricant britannique de jeans et la disparition de la marque en France.

Le tribunal de commerce d'Amiens a laissé un délai d'une semaine pour "trouver une autre solution ou préparer la liquidation", a indiqué Georges Figueras, délégué syndical FO.

Lors de "l'audience de cession" vendredi, toutes les parties se sont prononcées pour la liquidation, a-t-il poursuivi. "Je ne crois pas au miracle (...). Nous n'avons pas tellement de marge de manoeuvre", a-t-il déploré.

Le même scénario se profile en Belgique, où Lee Cooper compte une trentaine de salariés, a ajouté Georges Figueras. Verywear s'était également déclaré candidat à la reprise de Lee Cooper en Belgique.

Lee Cooper France a été placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce d'Amiens après la faillite de la maison-mère.

Il s'agit de la plate-forme de distribution européenne de la marque. Son actionnaire, le groupe Sun Capital Partners, possède notamment en France la marque Dim. Le fonds a décidé de se désengager tout en déposant la marque Lee Cooper à Chypre pour garder la main sur les licences, selon les syndicats.

Lee Cooper France a délocalisé sa production en Tunisie au milieu des années 1980. L'entreprise n'emploie plus aujourd'hui que 122 salariés en France, dont 71 à Amiens (Somme).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.