Le nouveau patron d'Apple, Tim Cook, devrait dévoiler le nouveau modèle de son célèbre smartphone à 19h, heure de Paris.

La marque à la pomme s"apprête à lever le voile sur la cinquième déclinaison en cinq ans de l"iPhone. Le nouveau modèle devrait être dévoilé au siège d"Apple, à Cupertino, en Californie, devant un panel de journalistes triés sur le volet.

Apple dévoile le nouveau modèle de l\'iPhone mardi 4 octobre 2011.
Apple dévoile le nouveau modèle de l'iPhone mardi 4 octobre 2011. (AFP PHOTO/DON EMMERT)

La marque à la pomme s"apprête à lever le voile sur la cinquième déclinaison en cinq ans de l"iPhone. Le nouveau modèle devrait être dévoilé au siège d"Apple, à Cupertino, en Californie, devant un panel de journalistes triés sur le volet.

Pour la première fois, le maître de cérémonie de cet évènement très attendu ne sera pas Steve Jobs, qui s"est retiré en août à cause de problèmes de santé, mais son successeur, Tim Cook, 50 ans. Au-delà de ce point d"organisation, la marque n"a rien laissé filtrer sur le smartphone qu"elle s"apprête à lancer.

Résultat : les spéculations vont bon train chez les analystes. Beaucoup d"entre eux s"attendent à un modèle plus mince, mais doté d"un écran plus large que ses prédécesseurs. L"appareil photo devrait être de meilleure qualité et le processeur plus puissant. Certains spéculent sur l'adaptation de l'appareil aux réseaux de nouvelle génération 4G. Pour d"autres, le dernier-né d"Apple pourrait être meilleur marché que les précédents.

Selon la régie publicitaire InMobi, 41% des utilisateurs de "smartphones" aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique prévoient d'acheter l'"iPhone 5". Plus de la moitié des utilisateurs du BlackBerry pourraient abandonner le fabricant canadien RIM, tout comme le quart (27%) des possesseurs d'un téléphone sous Android (système Google), assure InMobi.