Cet article date de plus d'onze ans.

Le groupe automobile Fiat pourrait supprimer 5.000 emplois en Italie mais y augmenter sa production

Le constructeur italien prévoit aussi la probable réduction du nombre de modèles produits. Des mesures envisagées par Fiat dans le cadre de son nouveau plan industriel 2010-2014, a affirmé mercredi le quotidien La Repubblica.Le groupe pourrait se séparer de sa branche automobile du reste du groupe afin de l'introduire en Bourse,ajoute le quotidien.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Le constructeur italien prévoit aussi la probable réduction du nombre de modèles produits. Des mesures envisagées par Fiat dans le cadre de son nouveau plan industriel 2010-2014, a affirmé mercredi le quotidien La Repubblica.

Le groupe pourrait se séparer de sa branche automobile du reste du groupe afin de l'introduire en Bourse,ajoute le quotidien.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole de Fiat s'est refusé à tout commentaire.

Réduction de 15% de la main d'oeuvre industrielle
Les 5.000 suppressions d'emplois incluent 2.000 à 2.500 suppressions d'emplois à l'usine de Mirafiori de Turin (nord), 1.500 suppressions déjà prévues à Termini Imerese en Sicile, usine dont le groupe a annoncé la fermeture fin 2011, 500 à Pomigliano, près de Naples (sud), et 500 autres à Cassino (sud).

Avec 30.000 ouvriers travaillant pour la branche automobile du groupe en Italie, cela représenterait une réduction de 15% de la main-d'oeuvre industrielle de cette division dans la péninsule.

Au total, Fiat, qui produit aussi des camions, des bus, des engins agricoles et de construction, emploie environ 80.000 personnes dans le pays.

Fiat réduirait par ailleurs le nombre de modèles produits en Italie à 8 contre 12 auparavant, ajoute La Repubblica.

Mais comme le directeur général du groupe Sergio Marchionne l'avait déjà indiqué, la production augmenterait en revanche à 900.000 véhicules par an dans la péninsule contre plus de 600.000 actuellement, grâce au rapatriement de la production de la Panda de Pologne à Pomigliano.

Toujours selon La Repubblica, Fiat, qui dispose du contrôle opérationnel du constructeur américain Chrysler, assemblerait au total sept modèles Fiat, Alfa Romeo et Lancia aux Etats-Unis. La production annuelle de l'autre côté de l'Atlantique s'élèverait à 350.000 véhicules.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.