La prime de départ de 14 millions de Michel Combes fait polémique

Le PDG démissionnaire d'Alcatel-Lucent devrait toucher 14 millions de prime sur trois ans.

France 2

L'ex-PDG d'Alcaltel-Lucent, Michel Combes devrait toucher près de 14 millions d'euros en trois ans. Cette prime ne passe pas. Même le vice-président du patronat se dit choqué, comme les salariés. "Moi je ne suis même plus surpris, je suis dégouté, c'est tout", confie l'un d'entre eux au micro de France 2.

La classe politique grogne

Ce soir, lundi 31 août, Michel Combes riposte et estime mériter cette prime a-t-il déclaré dans une interview aux Échos. Pendant ses deux ans passés à la tête de l'équipementier télécom, l'action d'Alcatel est repartie à la hausse. Elle a été multipliée par trois. "On atteint un montant significatif, je le reconnais. Mais cela signifie que j'ai réussi à créer de la valeur et que l'entreprise est sauvée, alors que je l'ai rejointe en quasi-faillite", déclare Michel Combes.
Cette prime de départ correspond principalement à 4,5 millions d'euros d'actions du groupe qui selon leur valeur actuelle rapporterait 13,7 millions d'euros. Une prime qui dérange aussi les politiques à gauche comme à droite. Ce soir, Michel Combes a définitivement quitté Alcatel-Lucet, dès demain il dirigera l'opérateur-télécom SFR-Numéricable.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le patron d\'Alcatel-Lucent, Michel Combes, arrive pour être auditionné à l\'Assemblée nationale le 16 juin 2015.
Le patron d'Alcatel-Lucent, Michel Combes, arrive pour être auditionné à l'Assemblée nationale le 16 juin 2015. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)