La maternité de Pithiviers n'assure plus les accouchements

Il y a trois mois, plus d'un millier de personnes manifestait pour maintenir l'activité de la maternité. Aujourd'hui, la situation ne s'est pas améliorée, et les accouchements ont dû être suspendus.

France 2

Il est l'un des derniers bébés nés à Pithiviers (Loiret). Tao pèse 3,7 kg et est arrivé vendredi matin. Il s'en est fallu de peu qu'il naisse à la maternité d'Etampes (Essonne), à 35 km de là. Pour limiter les risques, la réglementation impose trois gynécologues-obstétriciens pour assurer les gardes. Depuis un départ à la retraite, ils ne sont plus que deux, et la direction n'a pas réussi à trouver un remplaçant.

Le suivi seulement

La décision est tombée mercredi : pour ne pas prendre de risques, l'hôpital a suspendu les accouchements. Une annonce qui a choqué l'équipe médicale, qui aurait voulu pouvoir anticiper cette situation. Désormais, seul le suivi des femmes enceintes est assuré à Pithiviers. Une future maman sait qu'elle devra aller à Étampes ou Orléans pour accoucher fin juin. Malgré les nombreux soutiens en mars, la maternité risque de disparaître.

Le JT
Les autres sujets du JT
Elise, née en décembre 2015, est le premier bébé issu d\'une vitrification ovocytaire en France.
Elise, née en décembre 2015, est le premier bébé issu d'une vitrification ovocytaire en France. (FRANCE 3)