Cet article date de plus de neuf ans.

La hausse du prix des cigarettes reportée de juillet à octobre

Pour la première fois en dix ans, le marché a baissé en valeur. Une situation qui n'arrange ni les fabricants, ni Bercy.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dans un bureau de tabac à Bordeaux (Gironde), le 14 octobre 2009. (PIERRE ANDRIEU / AFP)

La prochaine hausse du prix des cigarettes, de 5% à 6%, devait intervenir en juillet. Elle attendra le mois d'octobre. C'est ce qu'ont décidé le gouvernement et les fabricants de tabac, selon le journal Les Echos du vendredi 10 mai.

Cette décision a été prise après un premier trimestre où, pour la première fois en dix ans, le marché a connu sa première baisse en valeur (- 2,50% par rapport au premier trimestre 2012). Les dernières hausses de prix n'ont en effet pas réussi à compenser le recul des volumes de vente.

Augmenter les prix, mais pas trop

Ni les industriels ni Bercy "n'ont intérêt à voir les volumes vendus continuer de chuter", explique le journal, expliquant ainsi ce report. De juillet à octobre, les industriels verront donc leurs marges réduites puisque la fiscalité, elle, augmentera bien dès juillet.

Augmenter les prix régulièrement et modérément, telle est la politique que poursuit le gouvernement. Cela permettrait, expliquent Les Echos, "de faire reculer progressivement le tabagisme sans faire plonger le marché (...) et sans faire bondir les achats hors réseau".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.