Cet article date de plus de sept ans.

La grève suspendue à la raffinerie de Gonfreville l'Orcher

La raffinerie Total de Gonfreville l'Orcher, près du Havre en Seine-Maritime, va pouvoir redémarrer. Le mouvement de grève qui durait depuis 25 jours a été suspendu.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (La raffinerie de Gonfreville l'Orcher près du Havre va pouvoir redémarrer. La fin de la grève a été votée MAXPPP)

La production de la plateforme devrait redémarrer "assez rapidement" à la raffinerie de Gonfreville-l'Orcher, en Seine-Maritime, selon la CGT. Le mouvement de grève contre la loi travail, qui durait depuis 25 jours, a été suspendu lors d'un vote samedi matin. 

La CGT accuse Total d'avoir fait "pression" sur les grévistes  

"Il y a eu énormément de pression de la part de Total pendant ces grèves ", a dénoncé au micro de France Bleu Haute-Normandie Thierry Defresne, délégué syndical central CGT de la raffinerie de Gonfreville-l'Orcher.

Selon lui, ces pressions ont été "inédites" :

"Il y a eu des menaces de chômages partiels, on a forcé des non-grévistes à poser des congés, on les a opposés directement aux grévistes ", a assuré Thierry Defresne. "Cela a été extrêmement difficile, la tension a été forte, donc il y avait un besoin de suspendre ce mouvement de grève" , a-t-il ajouté.

Thierry Defresnes est le secrétaire syndical de la raffinerie normande

Mais "il y aura d'autres appels à la grève, les raffineries continueront à être dans le combat ", a souligné Thierry Defresne. Lors des appels à mobilisation contre la loi travail des 14, 23 et 28 juin, les raffineries seront de nouveau en grève, ce seront des appels de 24 heures. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.