La France n'a pas de pétrole, mais bien d'autres richesses

Le sous-sol français est une véritable mine de richesses. De nouveaux permis de recherche ont été délivrés à des entreprises qui espèrent trouver de l'or, du tungstène, du zinc. Des sites anciens sont même réactivés.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

À deux pas des maisons, des chercheurs d'or passent à l'action en Anjou. La foreuse s'enfonce dans le sol jusqu'à 300 mètres de profondeur. Le tube d'acier emprisonne la roche qu'il faut remonter à la surface. La carotte est alors libérée puis reconstituée méticuleusement. Il faudra des analyses poussées en laboratoire pour déterminer s'il y a de l'or. C'est la première fois depuis trente ans en France qu'une entreprise se lance dans cette aventure et obtient un permis d'exploration sur une superficie de 400 km².

15 permis à l'étude

Le choix du site n'est pas un hasard. Saint-Pierre-Montlimart (Maine-et-Loire) a déjà un long passé aurifère. À partir de 1900, les mines de la Bellière ont marqué l'histoire du coin. Après le boom économique, c'est le déclin. En 1952, les puits sont fermés. À Orléans, les traces de ce passé sont archivées. Suir le site de l'ancienne mine, la nature a repris ses droits. En France, une quinzaine de permis est actuellement à l'étude pour des mines d'or, de tungstène, de cuivre ou de zinc.

Le JT
Les autres sujets du JT
A la recherche d\'or en Anjou
A la recherche d'or en Anjou (France 3)