La Cour des comptes recommande la suppression de la caisse des congés spectacles

La Cour des comptes s'attaque une nouvelle fois au système de congés payés des intermittents du spectacle. Dans un pré-rapport, révélé par le site News Tank Culture, elle recommande la suppression du régime des congés spectacles et de la caisse qui le gère.

(Maxppp)

190.000
artistes et techniciens touchent leurs congés payés par l'intermédiaire de la
caisse des congés spectacles, une association d'employeurs qui se retrouve une
nouvelle fois au cœur de la polémique. En mars 2008, la Cour des comptes avait
déjà pointé toute une série de dysfonctionnements.

À l'automne 2009, sur
proposition des représentants des salariés et des employeurs, le gouvernement
Fillon avait donc décidé de transférer la gestion du régime des congés payés
des intermittents à un autre organisme. Une
décision qui n'a pas été suivie d'effet et 4 ans plus tard, les problèmes
demeurent.

Le salaire du délégué général a triplé en trois ans

Près
de 10% des indemnités dues aux intermittents ne sont ainsi jamais versées, car
non réclamées. La Cour des comptes dénonce également la gestion interne de la
caisse avec des augmentations injustifiées pour certains de ses dirigeants.
Selon elle, le salaire du délégué général a triplé entre janvier 2009 et avril
2012.

La recommandation de la Cour des comptes de supprimer la caisse des
congés spectacles intervient dans un
contexte tendu. La convention sur le régime d'indemnisation chômage des artistes et
techniciens du spectacle, celle qui avait entraîné la paralysie des festivals
pendant l'été 2003, doit en effet être renégociée en 2013.