Cet article date de plus de dix ans.

La compagnie d'électricité japonaise Tokyo Electric Power a annoncé vendredi une perte nette de 5,7 milliards d'euros.

Tepco subit de plein fouet les charges exceptionnelles découlant de la catastrophe nucléaire de Fukushima.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Fukushima, le 10 avril 2011. (AFP/HO/TEPCO)

Tepco subit de plein fouet les charges exceptionnelles découlant de la catastrophe nucléaire de Fukushima.

Au cours des mois d'avril à septembre derniers, Tepco a enregistré un chiffre d'affaires de 2.502,75 milliards de yens (22,75 milliards d'euros), en baisse de 7,7% sur un an, notamment en raison d'une réduction de sa production et d'une consommation moindre.

La compagnie, qui dessert la région de Tokyo, est également déficitaire sur le plan opérationnel, à cause de la facture de pétrole et gaz pour faire fonctionner des centrales thermiques afin de pallier l'arrêt de la plupart de ses réacteurs nucléaires.

Au-delà de la perte d'exploitation semestrielle de 60,6 milliards de yens (550 millions d'euros), le groupe a dû enregistrer pour le semestre une charge exceptionnelle de 185 milliards de yens (1,7 milliard d'euros) liée aux dépréciations d'actifs du fait des dégâts causés à ses installations par le séisme et le tsunami du 11 mars.

A l'inverse, il a tenu compte d'une avance publique spéciale de 543,6 milliards de yens pour les dédommagements (4,95 milliards d'euros) à laquelle s'ajoute le montant de ventes d'actifs financiers qui ont rapporté 24,5 milliards de yens (223 millions d'euros).

Pour l'ensemble de l'année, Tepco s'attend à une perte nette ramenée pour l'intégralité du groupe à 600 milliards de yens (5,45 milliards d'euros), dont 576,3 milliards pour la seule maison-mère.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.