La Banque de France revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour 2022

L'institution prévoit une croissance de 2,3% sur l'année, un calcul moins optimiste que celui présenté en mars.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Façade de la succursale de la Banque de France à Toulon (Var), le 21 septembre 2021. (MAGALI COHEN / HANS LUCAS / AFP)

Plus d'inflation et moins de croissance. La Banque de France a assombri ses prévisions pour l'économie française en 2022, mardi 21 juin. L'institution anticipe à présent une croissance du PIB de 2,3% sur l'année, alors qu'à la mi-mars, elle s'attendait à une progression comprise entre 2,8% et 3,4%.

L'un des principaux facteurs de cette baisse, c'est "le niveau actuel de l'inflation qui pèse sur le pouvoir d'achat". La Banque de France a d'ailleurs relevé ses prévisions pour la hausse des prix, qui devrait atteindre 5,6% sur l'année. Après avoir surtout concerné l'énergie et l'alimentation, elle affecte désormais également les services.

Un contexte géopolitique qui pèse sur l'économie

Selon l'institution, cette baisse de la croissance anticipée s'explique aussi par "la détérioration de la conjoncture économique internationale ainsi que par le contexte géopolitique très incertain". Le rapport pointe notamment le rôle de la guerre en Ukraine et des confinements en Chine, qui font pression sur les prix des matières premières et perturbent les chaînes d'approvisionnement mondiales.

Au total, la guerre en Ukraine et ses conséquences pourraient causer une perte de deux points de PIB entre 2022 et 2024 en France, ainsi qu'une hausse de 3,5 points de l'inflation. Si le scénario le plus défavorable étudié par la Banque de France venait à se vérifier, la croissance en 2022 pourrait même atteindre 1,5% seulement, et l'inflation 6,1%.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.