Cet article date de plus de quatorze ans.

L'Etat ne doit pas intervenir, selon Devedjian

L'Etat ne devrait pas intervenir pour limiter la baisse de la rémunération du Livret A, estime lundi Patrick Devejian
Article rédigé par France2.fr
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le minsitre de la Relance, Patrick Devedjian. (© France 3)

L'Etat ne devrait pas intervenir pour limiter la baisse de la rémunération du Livret A, estime lundi Patrick DevejianL'Etat ne devrait pas intervenir pour limiter la baisse de la rémunération du Livret A, estime lundi Patrick Devejian

Le gouvernement a annoncé qu'il ramenerait le taux du Livret A à 1,25% au 1er août, alors que le mode de calcul aurait dû le faire chuter à 0,25%.

"Cela signifie que l'Etat n'applique pas les formules et donc ne respecte pas la loi", déclare au Figaro lundi le ministre de la Relance. Cela "devient une habitude" et un "problème de morale politique".

Chargé par Nicolas Sarkozy de surveiller l'application du plan de relance, Patrick Devedjian estime que son "CDD" sera terminé "en mars 2010".

Le taux du Livret A sera ramené à 1,25% au 1er août contre 1,75% actuellement, une baisse limitée en raison de "circonstances exceptionnelles", avait annoncé la semaine dernière la ministre de l'Economie, Christine Lagarde.

Lire aussi:
>>

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.