Cet article date de plus d'onze ans.

L'assemblée générale des actionnaires de L'Oréal a renouvelé vendredi le mandat d'administratrice de Liliane Bettencourt

L'héritière du groupe, 88 ans, a été reconduite pour 4 ans à la quasi-unanimité.Ce renouvellement met fin aux spéculations entourant la présence de Liliane Bettencourt au conseil d'administration de L'Oréal qui avait suivi le règlement du conflit l'opposant à sa fille Françoise, elle aussi membre du conseil du numéro un mondial des cosmétiques.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Liliane Bettencourt (archives) (AFP - Joël Saget)

L'héritière du groupe, 88 ans, a été reconduite pour 4 ans à la quasi-unanimité.

Ce renouvellement met fin aux spéculations entourant la présence de Liliane Bettencourt au conseil d'administration de L'Oréal qui avait suivi le règlement du conflit l'opposant à sa fille Françoise, elle aussi membre du conseil du numéro un mondial des cosmétiques.

Les actionnaires du groupe ont approuvé vendredi à plus de 97% la résolution proposant le renouvellement du mandat Liliane Bettencourt, qui, hospitalisée à la suite d'une chute, était absente de cette réunion.

Héritière du groupe fondé en 1909 par son père Eugène Schueller, et dont sa famille est toujours le premier actionnaire (30,9% du capital), Liliane Bettencourt avait déclaré dans un entretien publié dans Le Figaro mercredi qu'elle souhaitait poursuivre son mandat au conseil du groupe pour pouvoir "marquer (son) indépendance".

Pour autant, "je ne crois pas que Nestlé (deuxième actionnaire du groupe, avec 29% du capital, qui décidera en 2014 de l'avenir de sa participation, ndlr) ait des positions contraires aux intérêts et à l'indépendance de L'Oréal", avait-elle ajouté.

L'assemblée générale des actionnaires de L'Oréal a par ailleurs approuvé vendredi le renouvellement des mandats d'administrateur de l'ex-PDG de Bénéteau Annette Roux et de l'ex-PDG de HSBC France Charles-Henri de Filippi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.