L'annonce de ces suppressions de postes et celle de meilleurs résultats que prévu a fait bondir le titre

Ce nouveau plan social, 1.800 emplois dans le monde, qui en suit d'autres chez Nokia et Nokia Siemens Networks, intervient alors que le numéro un mondial peine à trouver la parade face à l'iPhone.Nokia a nommé en septembre un nouveau PDG canadien venu de l'américain Microsoft, Stephen Elop, afin de se relancer dans le haut de gamme.

Le dernier smartphone de Nokia, le N8.
Le dernier smartphone de Nokia, le N8. (DR)
Ce nouveau plan social, 1.800 emplois dans le monde, qui en suit d'autres chez Nokia et Nokia Siemens Networks, intervient alors que le numéro un mondial peine à trouver la parade face à l'iPhone.

Nokia a nommé en septembre un nouveau PDG canadien venu de l'américain Microsoft, Stephen Elop, afin de se relancer dans le haut de gamme.

Côté financier, les résultats au troisième trimestre ont été meilleurs que prévus, tant au niveau des bénéfices que du chiffre d'affaires. Mais Nokia a révisé à la baisse sa prévision de part de marché cette année.

Entre juillet et septembre, Nokia a dégagé un bénéfice net de 529 millions d'euros, après des pertes historiques de 559 millions un an plus tôt, les premières des années 2000 liées à ses difficultés actuelles et à celles de sa coentreprise Nokia Siemens Networks (NSN).

Les analystes tablaient sur un bénéfice de seulement 229 millions, selon un consensus de Dow Jones Newswires.

Le chiffre d'affaires trimestriel, en hausse de 5% à 10,27 milliards d'euros, est lui aussi nettement au-dessus des attentes de 10,0 milliards.