Cet article date de plus de sept ans.

Japon : la croissance ralentit au 2e trimestre

Toutefois, le produit intérieur brut de la troisième puissance économique mondiale augmente encore correctement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le graphique de cotation de l'indice Nikkei du Tokyo Stock Exchange projeté sur une vitrine à Tokyo (Japon) le 26 juillet 2013. (TORU YAMANAKA / AFP)

La croissance du Japon a ralenti entre avril et juin, à 0,6% en rythme trimestriel, en raison d'une activité moins intense dans l'immobilier, a annoncé lundi 12 août le gouvernement. Le produit intérieur brut de la troisième puissance économique mondiale a néanmoins augmenté encore assez vigoureusement, après une croissance de 0,9% au premier trimestre. Au deuxième trimestre, la consommation des ménages a joué  (+0,8% par rapport à la période de janvier à mars). Leur moral a été dopé par la politique de relance du Premier ministre conservateur, Shinzo Abe.

La demande publique s'est en outre intensifiée (+1%), aidée par l'augmentation des dépenses de fonctionnement et d'investissement des autorités. L'investissement des entreprises n'a en revanche toujours pas décollé et le commerce extérieur du pays a moins tiré l'activité au printemps qu'en début d'année. La croissance a été par ailleurs fortement ralentie par un coup de frein dans le secteur de l'immobilier résidentiel (-0,2%).

Ces données étaient particulièrement attendues par le gouvernement de Shinzo Abe, qui doit s'appuyer sur ces résultats pour décider ou non d'augmenter la taxe sur la consommation. Cette taxe pourrait passer de 5% actuellement à 8% en avril 2014 puis à 10% en octobre 2015, pour éviter à la colossale dette japonaise d'empirer davantage, mais les autorités hésitent à actionner ce levier de peur de casser la fragile reprise à l'œuvre depuis la fin 2012.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.