La France insoumise, le PS et EELV appellent à une "grande marche contre la vie chère et l'inaction climatique" le 16 octobre

Le Parti communiste et les syndicats ne se joindront pas à cette initiative, qui aura lieu à Paris, peu après d'autres marches sur le même thème.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le leader "insoumis" Jean-Luc Mélenchon s'exprime avant la manifestation du 1er mai 2022, à Paris. (THOMAS COEX / AFP)

La Nupes dans la rue, presque au complet. La France insoumise, le Parti socialiste, EELV et d'autres organisations politiques et associatives ont appelé, vendredi 16 septembre, à une "grande marche contre la vie chère et l'inaction climatique", le 16 octobre, à Paris. Le PCF, qui souhaite laisser la priorité aux syndicats dans la rue, ne figure pas dans cet appel. 

"Cette initiative nationale s'inscrira dans la continuité des mobilisations engagées par les syndicats et associations, dont les journées nationales d'action des 22 et 29 septembre et la mobilisation climat du 23 septembre", ont précisé les organisateurs. Hausse des salaires, blocage des prix de l'énergie et des produits de première nécessité, taxe immédiate sur les super-profits, investissement "massif" pour une "bifurcation écologique" ou encore retraite à 60 ans feront partie des revendications du cortège.

Les syndicats avaient fait savoir en début de semaine qu'ils ne feraient pas partie de l'appel, contrairement à ce que souhaitait Jean-Luc Mélenchon, qui appelait à la constitution d'un nouveau "Front populaire". "La démarche nous paraît un peu trop verrouillée et nous ne voulons pas être embarqués sur des champs qui ne seraient pas syndicaux", avait expliqué Solidaires. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.