Cet article date de plus d'un an.

Comptes publics : le FMI préconise pour la France "un programme de rétablissement un petit peu plus agressif"

Selon Pierre-Olivier Gourinchas, le chef économiste du Fonds monétaire international estime que le retour à l'équilibre des comptes publics "permet de répondre à des chocs très importants".
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Pierre-Olivier Gourinchas, chef économiste du Fonds monétaire international, invité du "8h30 franceinfo", mercredi 10 mai 2023. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Le Fonds monétaire international (FMI) préconise pour la France "un programme de rétablissement des comptes publics un petit peu plus agressif à un horizon 2027-2028" que celui "actuellement dans les cartons", indique son chef économiste, Pierre-Olivier Gourinchas, mercredi 10 mai sur franceinfo. "Il ne s'agit pas d'avoir une austérité budgétaire, il ne s'agit pas d'aller serrer la vis", précise-t-il.

>>> Inflation : pour le FMI, un "rattrapage des salaires" paraît "assez normal"

Après le "quoi qu'il en coûte" et "les mesures énergétiques", la "question de la vitesse du retour à un sentier d'équilibre" des comptes publics se pose, selon lui. "C'est très important, parce qu'on a vu que la capacité budgétaire permet de répondre à des chocs très importants", défend-il, plus de trois ans après l'émergence du Covid-19. D'où l'intérêt, selon lui, d' "un peu reconstituer les coussins".

"On n'est pas du tout dans une situation qui s'approcherait, même de loin, de la situation grecque", tient à rassurer Pierre-Olivier Gourinchas. Le chef économiste du FMI fait ici allusion à la grave crise de la dette qu'a connue le pays à partir de 2010. "Regardez les taux de marché sur les obligations françaises : il n'y a pas de risque actuellement sur la dette française", pointe-il.

Alors que la dette française approche les 3 000 milliards d'euros, selon l'Insee, Pierre-Olivier Gourinchas appelle à garder son sang-froid : "Il ne faut pas dramatiser sur ces questions-là, il faut avoir un discours raisonné, il faut faire une analyse des risques à moyen terme, mais c'est tout à fait maîtrisable".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.