Inflation : la FCPE réclame la revalorisation et le versement dès "début juillet" de l'allocation scolaire pour faire face aux prix des fournitures scolaires

Le secrétaire général de la Fédération des conseils de parents d'élèves alerte sur la flambée des fournitures scolaires et demande une revalorisation de l’allocation de rentrée (ARS).

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des enfants dans les rayons d'un supermarché de Brétigny-sur-Orge, le 16 août 2021. (ARNAUD JOURNOIS / MAXPPP)

Revaloriser l'allocation scolaire "en lien avec l'inflation, c'est nécessaire et indispensable", a déclaré mardi 21 juin sur franceinfo Eric Labastie, secrétaire général de la FCPE (Fédération des conseils de parents d'élèves) qui alerte sur la flambée des fournitures scolaires et demande une revalorisation de l’allocation de rentrée (ARS).

>> "Achats plaisir" ou "argent bien dépensé" : comment est utilisée l'allocation de rentrée scolaire ?

"Les prix peuvent évoluer de 10% à 40% selon les fournitures", que ce soit le papier, les cahiers, les stylos, les classeurs. Du côté de la restauration scolaire, "on subodore une hausse de 5% à 10%, ce qui est très important pour certaines familles", poursuit Eric le secrétaire général de la FCPE, première Fédération de parents d'élèves. Cette inflation est due à la pénurie des matières premières.

La FCPE estime qu'il faut "une réflexion sur le versement de l'allocation pour qu'il soit le plus adapté possible et que les achats se fassent au plus tôt". L'idéal serait de la verser "au début du mois de juillet pour que les familles puissent construire leur budget" et non fin aôut.

L’allocation de rentrée scolaire s’élève à 376,98 € pour les enfants âgés de 6 à 10 ans, à 397,78 € pour ceux âgés de 11 à 14 ans et de 411,56 € pour les adolescents âgés de 15 à 18 ans. L'ARS est destinée à atténuer le coût de la rentrée scolaire pour les familles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.