Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Le Citarum, un fleuve indonésien pollué par nos textiles

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Martin Boudot s'est rendu en Indonésie pour enquêter sur le fleuve Citarum, dévasté par la pollution. Son reportage a provoqué une prise de conscience dans le pays.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Martin Boudot s'est rendu en Indonésie pour enquêter sur le fleuve Citarum, dévasté par la pollution. Son reportage a provoqué une prise de conscience dans le pays.  

Il est considéré comme le fleuve "le plus pollué au monde". Le Citarum serait exploité par 14 millions d'Indonésiens qui puisent son eau pour l'agriculture, la pisciculture mais aussi pour se laver et s'hydrater. Le journaliste Martin Boudot a enquêté sur les 500 usines textiles qui longent le cours d'eau pour estimer à quel point leurs rejets pouvaient être toxiques. Son équipe a effectué des prélèvements à différents points du fleuve avant d'analyser des échantillons de cheveux ou encore de plants de riz. Les conclusions de l'enquête sont probantes. Chrome, plomb, pesticides et autres polluants industriels extrêmement nocifs ont été détectés par les scientifiques. 

Un déclic ? 

L'enquête a été diffusée en Indonésie. Avec d'autres, ces révélations ont contribué à éveiller les consciences dans le pays."Le président a annoncé depuis que le Citarum serait propre d'ici 2025, que l'eau serait potable", explique le journaliste qui reconnaît que ce défi sera difficile à relever. Martin Boudot souhaite que ce reportage puisse sensibiliser les Indonésiens mais aussi tous les consommateurs de textiles issus de ces usines. "Les responsables de cette pollution se cachent dans nos placards, ce sont nos vêtements", soulève-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Industrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.