Toyota : la lente reprise de l'usine d'Onnaing

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Toyota : l’usine d’Onnaing reprend après trois semaines de chômage forcé
Article rédigé par
M.-P. Degorce, N. Ramaherisan, Y. Bodin, S. Lacombe - France 3
France Télévisions

Si l’activité a repris dans l’usine Toyota d'Onnaing (Nord) le 13 septembre, les salariés sont inquiets. En effet, la production reste ralentie et leurs salaires amputés.

Après trois semaines de chômage partiel imposé, faute de pièces disponibles, l’usine Toyata à Onnaing dans le Nord peut reprendre son activité. Mais les salariés sont inquiets. En effet, avec la crise sanitaire et les difficultés d’importation, ce scénario pourrait bien se répéter. Le travail a repris pour les salariés de l’usine, mais au ralenti. En effet, les chaînes de production seront encore à l’arrêt deux jours par semaine jusqu’à fin septembre, avec des salaires amputés à la clé.

Une baisse de 40% de la production mondiale

"Ces pertes de salaire, elles ne sont pas acceptables", rapporte le délégué syndical CGT Toyota Onnaing Éric Pecqueur. "D’autant plus que Toyota a annoncé un bénéfice record trimestriel du 1er avril au 30 juin 2021 : 6,9 milliards d’euros", rajoute le délégué syndical. Mais Toyota a également annoncé une baisse de 40% de sa production mondiale, en raison d’une pénurie de pièces.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Industrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.