Nucléaire : plus de 3 000 personnes manifestent contre l'EPR de Flamanville

En Normandie, plus de 3 000 personnes ont défilé samedi 1er octobre contre l'EPR de Flamanville, ainsi que le projet de centrale nucléaire de Hinkley Point, en Grande-Bretagne. 

Les manifestants se sont rassemblés dès 14h.
Les manifestants se sont rassemblés dès 14h. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Plus de 3 000 personnes défilent samedi 1er octobre en Normandie contre l'EPR (projet de réacteur nucléaire de troisième génération, NDLR) de Flamanville et le projet de centrale nucléaire à Hinkley Point, en Grande-Bretagne.

Les manifestants demandent l'arrêt de la construction de l'EPR de Flamanville, en raison des risques d'accident. Ils pointent l'anomalie détectée au niveau de la cuve par l'autorité de sureté nucléaire. Ils réclament également la sortie de la France du nucléaire.

Un parcours balisé

Le cortège, parti de Siouville (Manche), s'est arrêté sur le port de Dielette, à quelques centaines de mètres de la centrale de Flamanville, à côté d'une plaque commémorative dédiée aux irradiés inconnus installée après la catastrophe de Fukushima (au Japon). La manifestation se dirige vers les réacteurs de la centrale de Flamanville.

La mobilisation est moins importante qu'en 2006 où près de 30 000 personnes s'étaient rassemblées à Cherbourg.