Mulhouse : PSA rétrograde sur l'emploi

Les employés de PSA à Mulhouse (Haut-Rhin) voient les mauvais jours arriver. L'un des modèles de voiture qu'ils produisent va être transféré en Espagne. Ainsi, un millier d'intérimaires verront leur mission s'achever d'ici l'automne.

France 3

Jeudi 2 mai, deux jours après l'annonce de la baisse de l'activité sur le site de PSA Mulhouse (Haut-Rhin), les salariés semblent résignés. Les intérimaires surtout sont inquiets. Car dès fin 2019, la remplaçante de la Peugeot 2008, qui représente les deux tiers de la production de l'usine, sera fabriquée à Vigo en Espagne. Conséquence : la suppression des 960 postes de l'équipe de nuit, et une baisse des cadences en journée.

Un nouveau modèle, et après ?

Cette baisse d'effectifs ne serait que temporaire selon PSA. Pour la direction, l'objectif est de recentrer l'usine de Mulhouse sur des véhicules moyen et haut de gamme, avec l'arrivée d'un nouveau modèle d'ici 2021. "Maintenant, il s'agit de voir combien cela représente en terme de volume. Et c'est en ayant ces réponses-là que je pourrai vous dire si on aura la même cadence ou le même effectif que ce qu'on a actuellement", explique Laurent Gautherat, délégué syndical CFE-CGC. Les 1 400 intérimaires ne savent pas de quoi sera fait leur avenir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un ouvrier travaille sur une chaîne de montage d\'une Peugeot 2008 dans l\'usine PSA de Mulhouse (Haut-Rhin), le 10 octobre 2017.
Un ouvrier travaille sur une chaîne de montage d'une Peugeot 2008 dans l'usine PSA de Mulhouse (Haut-Rhin), le 10 octobre 2017. (SEBASTIEN BOZON / AFP)