Moselle : mobilisation pour l'usine Smart de Sarreguemines

Il n'y a pour l'instant qu'un seul repreneur pour l'usine Smart de Hambach, en Moselle. 1 600 emplois sont menacés, de quoi déclencher une mobilisation dans les rues de Sarreguemines.

franceinfo

Ils scandent à plusieurs reprises : "Maintien des emplois". Près de 1 000 personnes étaient réunies dans le centre-ville de Sarreguemines pour réclamer le maintien des emplois dans le site Smartville d'Hambach (Moselle). Le constructeur automobile allemand, Daimler, propriétaire de la marque, a annoncé début juillet vouloir céder le site. Pour beaucoup de salariés venus manifester, c'est l'incompréhension. "La Smart est un véhicule qui se vend bien. On ne voit pas pourquoi, avec les compétences que l'on a, on veut nous enlever notre bébé", déplore un manifestant.

Tout un bassin mobilisé

Beaucoup d'élus étaient aussi présents dans le cortège. Tout un bassin mobilisé pour sauver les emplois. "C'est une catastrophe économique, une catastrophe sociale, on a 1 600 emplois en jeu. On représente les habitants de notre commune", explique Daniel Muller, le maire de Hambach. Pour l'heure, seul le groupe Ineos s'est manifesté pour racheter l'usine. Pas de quoi rassurer les responsables syndicaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des employés et syndicats de Smart devant l\'usine Smart à Hambach, lors d\'un conseil économique et social, le 9 juillet 2020. 
Des employés et syndicats de Smart devant l'usine Smart à Hambach, lors d'un conseil économique et social, le 9 juillet 2020.  (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)