Industrie : en Bretagne, PSA recrute 600 personnes

Le marché automobile confirme sa bonne forme en 2017. Pendant 20 ans, l'usine PSA près de Rennes (Ille-et-Vilaine) a supprimé des milliers de postes. Aujourd'hui elle recrute à nouveau 600 emplois et les sous-traitants réembauchent aussi.

France 3

Des ateliers de production qui s'étendent sur des kilomètres, des parkings immenses et même des circuits auto pour les essais, voici l'usine PSA de La Janais, poumons économiques aux portes de Rennes (Ille-et-Vilaine). Mais les salariés restent prudents, car en 2008 la crise économique frappe la France, en quelques semaines les ventes s'écroulent et l'usine menace de fermer. Depuis trois ans, le marché repart en Europe : plus 20% de voitures vendues, l'usine en profite. Près de 100 000 véhicules sont prévus cette année. Il y a encore quelques mois, les salariés étaient encore au chômage technique. Actuellement l'usine produit les jours fériés et bientôt la nuit.

La grande époque

Pour répondre à la hausse des commandes, 600 personnes seront recrutées cette année. Un cercle vertueux, car chaque emploi créé chez un constructeur génère trois emplois chez les sous-traitants. Pendant des années, la coupe dans les effectifs a sonné le glas du plein emploi. À quelques mètres de l'usine, tout le monde a travaillé dans l'usine, a connu la grande époque avant de traverser les années noires. Alors PSA qui recrute c'est l'espoir pour tout un territoire. 20 000 personnes travaillent pour l'industrie automobile en Bretagne. Un chiffre qui pourrait bien augmenter cette année.

Le JT
Les autres sujets du JT
La façade d\'un garage Peugeot à Villeneuve d\'Ascq (Nord), le 10 février 2017. 
La façade d'un garage Peugeot à Villeneuve d'Ascq (Nord), le 10 février 2017.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)