Fusion PSA et Fiat-Chrysler : l'union fait la force ?

Le mariage entre PSA et Fiat ne serait pas une première, au contraire. Dans le passé, plusieurs unions ont déjà eu lieu, et ce pour différentes raisons. Explications de Julien Cholin en plateau. 

FRANCE 3

Le scénario d'un mariage entre PSA et Fiat-Chrysler se précise. Une union qui en rappelle d'autres par le passé. "C'est même devenu une habitude. Derrière le groupe Volkswagen, c'est une multitude de frimes européennes", explique Julien Cholin. En effet, on trouve dans le groupe Volkswagen des marques comme Skoda, Seat, Audi, Bentley ou encore Bugatti. Elles ont été acquises au fil du temps. "Il y a aussi les alliances. C'est le cas de Renault avec Nissan", précise le journaliste.  

Les risques de la fusion  

Pourquoi de telles unions ? "L'union fait la force, en particulier en matière de recherche et de technologie. Dans l'industrie automobile, cela représente des sommes gigantesques : 242 milliards d'euros à investir sur les prochaines années. Les constructeurs veulent développer l'électrique, mais aussi répondre aux futures normes antipollution", explique Julien Cholin. Le moyen de faire aussi des économies ? "La fusion est le risque de voir des sites fermer", détaille le journaliste. L'État a promis qu'il resterait vigilant.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Un employé de l\'usine PSA Peugeot Citroen à Mulhouse, le 9 avril 2019.
Un employé de l'usine PSA Peugeot Citroen à Mulhouse, le 9 avril 2019. (SEBASTIEN BOZON / AFP)