Fessenheim : un sujet très politique

En direct du siège d’EDF à Paris, la journaliste Camille Guttin décrypte les décisions qui ont été prises ce jeudi 6 avril dans l’après-midi à propos de la centrale de Fessenheim.

France 2

Alors que l’arrêt de la centrale de Fessenheim a été adopté mais retardé, les salariés d’EDF ne savent pas encore de quoi sera fait leur avenir. "C’est l’incertitude qui règne ici au siège d’EDF à Paris", explique la journaliste Camille Guttin, "puisque tout va se jouer au cours du résultat de l’élection présidentielle. En effet, parmi les cinq grands candidats favoris, il y a deux grandes lignes qui se dessinent autour de la question du nucléaire et qui s’opposent totalement".

L’avenir de la filière nucléaire en jeu

La journaliste détaille : "D’un côté , il y a Marine Le Pen et François Fillon, qui ont tous les deux affirmé vouloir garder la centrale ouverte, et de l’autre il y a Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon et Emmanuel Macron, qui sont tous les trois favorables à la fermeture de la centrale. La fermeture ou non de la centrale est donc une décision très politique. Et au-delà de Fessenheim, c’est peut-être tout l’avenir de la filière nucléaire française qui va se jouer dans les prochaines semaines".

Le JT
Les autres sujets du JT
(THIERRY GACHON / MAXPPP)