Énergie : une sortie du charbon prévue pour 2022

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Centrales à charbon : une sortie prévue pour 2022
France 2
Article rédigé par
D. Lachaud, M. Perrier, L. Krikorian, B. Vignais, J. Cordier - France 2
France Télévisions

Le président Emmanuel Macron l'a promis, la France n'utilisera plus le charbon pour produire son énergie à partir de 2022. Il y a deux semaines, la centrale du Havre (Seine-Maritime) a fermé ses portes. Celle de Cordemais (Loire-Atlantique) pourrait s'en sortir grâce à un projet de reconversion.

Emmanuel Macron s'était engagé à sortir, à l'horizon 2022, du charbon, l'un des moyens de produire de l'électricité les plus polluants. Au Havre (Seine-Maritime), après 53 ans d'activité, les cheminées de la centrale se sont éteintes pour toujours, sous les yeux des salariés abattus. "Le sentiment d'aujourd'hui, c'est bien de la colère, de l'amertume, de l'injustice, car il n'y a rien qui justifie la fermeture", s'exclame Gwenaël Plagne, secrétaire adjoint CSE Centrale EDF. La centrale sera démantelée et les 160 salariés seront reclassés.

Un projet de reconversion

Pilier de la production d'énergie dans les années 60, le charbon ne représente plus que 0,3% de celle-ci aujourd'hui. Sur les quatre centrales que compte la France, après le Havre, celles de Saint-Avold (Moselle) et Gardanne (Bouches-du-Rhône) devraient fermer d'ici 2022. Pourtant, celle de Cordemais (Loire-Atlantique) pourrait continuer au-delà grâce à un projet de reconversion. À terme, EDF prévoit de la transformer en centrale à biomasse en utilisant du bois de récupération. Le groupe assure que les émissions de CO2 de la centrale seront de 20 à 25 fois inférieures, par rapport à la situation actuelle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.