Electrolux : l'électroménager français va-t-il disparaître ?

Après Electrolux, et en attendant Whirlpool, les usines d'électroménager français ferment les unes après les autres.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Electrolux, ancien fleuron de l'électroménager français, a vu aujourd'hui son usine des Ardennes fermée, avec 157 emplois supprimés. Après Whirlpool à Amiens (Somme), l'électroménager made in France est-il en train de disparaître ? "L'usine Whirlpool à Amiens fabrique encore des sèche-linge, mais la fermeture est programmée pour la fin du mois. Inquiétude également chez Rosières, dans le Cher, les syndicats redoutent une délocalisation", explique Jean-Paul Chapel, journaliste de France 2.

Brandt et Seb résistent

Mais certains groupes résistent. "Il y a deux groupes, d'abord Seb, qui se maintient grâce à ses innovations, une dizaine d'usines en France dont celle des friteuses sans huile. L'autre grande marque française, même si elle est possédée par une marque étrangère, c'est Brandt. Elle a maintenu deux usines, des fours et des tables de cuisson", précise le journaliste. Mais en emploi, ça fait quatre fois moins d'effectifs qu'il y a 20 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Frédéric Chantrelle (à gauche) et Patrice Sinoquet (à droite), délégués CFDT à l\'usine Whirlpool d\'Amiens, en mars 2017
Frédéric Chantrelle (à gauche) et Patrice Sinoquet (à droite), délégués CFDT à l'usine Whirlpool d'Amiens, en mars 2017 (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)