Baie de Somme : des poissons en voie de disparition

Faut-il y voir une conséquence dramatique du réchauffement climatique en France ? La baie de Somme se vide de ses poissons.

FRANCE 3

Aux amoureux de la mer et des oiseaux, la baie de Somme, l'une des plus belles du monde, offre une nature préservée. Un avant-goût de paradis. Pourtant, la pêche qui fit les belles heures du port du Crotoy ou de Saint-Valéry (Somme), a cessé d'être miraculeuse. Il y a cinq fois moins de poissons, en vingt-cinq ans seulement. De 200 000 par km2 en 1987, leur densité a chuté à 40 000 en 2012. Dans le même temps, la pêche industrielle a continué à s'intensifier, mais, pour les scientifiques, cet effondrement est dû au réchauffement climatique. Les eaux peu profondes de la baie de Somme voient leur température augmenter de 0,4°C tous les 10 ans.

La température des eaux continue d'augmenter

"Il y a certaines espèces qui arrivent à s'adapter plus rapidement, comme le bar, qui résiste mieux aux changements de température. Les espèces qui résistent le moins ce sont des espèces qui ont un cycle de vie rapide, comme les sardines et les harengs", explique Frederic Le Manach, directeur scientifique de l'association pour la conservation marine Bloom. Ce ne serait que le début. La température des eaux va continuer d'augmenter de 3°C supplémentaires d'ici la fin du siècle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Scarlette le Corre, marin pêcheur sur le pont 
Scarlette le Corre, marin pêcheur sur le pont  (FRED TANNEAU / AFP)