Cet article date de plus de huit ans.

La Ligue de football professionnel dénonce la taxe à 75%

Son président, Frédéric Thiriez, estime que cette contribution, versée par les entreprises sur les salaires de plus d'un million d'euros, va "étrangler" les clubs de foot.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Frédéric Thiriez, président de la Ligue de football professionnel (LFP), lors d'une conférence de presse à Paris, en juin 2011. (FRANCK FIFE / AFP)

"On étrangle les clubs !", s'indigne le président de la Ligue de football professionnel (LFP). Frédéric Thiriez a dénoncé, vendredi 29 mars dans un communiqué, la taxe à 75% annoncée par François Hollande jeudi, lors de son interview sur France 2.

Cette taxe, qui sera payée par les entreprises versant des rémunérations supérieures à un million d'euros, concernera aussi les clubs de football. Et cela n'est pas du goût du président de la LFP. "Après avoir essayé de s'en prendre aux joueurs, on s'en prend à présent aux PME que sont les clubs professionnels", écrit Frédéric Thiriez.

La France "va perdre ses meilleurs joueurs"

"La nouvelle taxation va coûter aux clubs (de L1) 82 millions d'euros, soit une augmentation brutale des charges de 30%, alors qu'ils sont déjà en difficulté financière, qu'ils ont dû absorber une charge supplémentaire de 50 millions avec la suppression du droit à l'image collective et qu'ils subissent déjà les charges sociales les plus élevées en Europe", poursuit-il. Avec cette nouvelle taxation, la France "va perdre ses meilleurs joueurs", estime-t-il encore. Et de conclure : "L'Etat y perdra ses meilleurs contribuables. C'est une opération perdant-perdant."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.