Vidéo Taux minimal d'imposition des multinationales : la proposition américaine "va dans le bon sens" selon Thierry Breton

Publié
Article rédigé par
Radio France

Les États-Unis entendent pousser leurs partenaires internationaux pour s'accorder sur un taux d'imposition minimal des entreprises, quel que soit le pays dans lequel elles sont installées.

Les États-Unis se sont dit prêts mardi 6 avril à avancer avec leurs partenaires du G20 vers l'adoption d'un taux d'imposition minimal pour les entreprises qui pourrait "mettre fin à la course" au moins disant-fiscal. "Cette proposition va incontestablement dans le bon sens", a réagi vendredi 9 avril sur franceinfo Thierry Breton, commissaire européen en charge de la Task Force Vaccins.

"Cela va dans le bon sens parce que tout cela permet d'avoir une meilleure lisibilité de l'impôt qui est nécessaire, toute entreprise doit payer de l'impôt, poursuit le commissaire européen. Il faut l'étudier, il faut travailler, le cadre de l'OCDE est un bon cadre pour le faire, il faudra aussi que ce soit accepté par le Congrès américain."

"Que cet impôt soit payé de façon identique notamment par les grands groupes partout pour éviter ce qu'on appelle le dumping fiscal, cela va dans le bon sens et c'est une proposition très intéressante."

Thierry Breton

à franceinfo

Avec cette taxe, "on va sortir de cette situation" des paradis fiscaux, dont Thierry Breton "espère" la fin. "D'une certaine façon, il y aura un monde à reconstruire et le reconstruire sur des bases plus équitables, égalitaires, me semble une bonne chose. Les entreprises paieront pareil."

Il assure aussi que cela permettra de "pouvoir taxer les géant du numérique [Google, Apple, Amazon, Facebook] et j'y suis très favorable compte tenu que ce sont des activités nouvelles qui génèrent énormément de bénéfices et qui opèrent de façon globale sur l'ensemble de la planète. Elles doivent contribuer à l'impôt comme les autres." Amazon a menacé d'augmenter ses tarifs après l'annonce des États-Unis. "C'est une entreprise, elle sait ce qu'elle doit faire pour garder ses clients. On ne va pas lui dire ce qu'elle doit faire mais elle le sait."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.