Paradise Papers : "Même si c'est dans le champ du légal, c'est immoral"

Manon Aubry, responsable d'Oxfam France, est l'invitée du Grand Soir 3 ce lundi 6 novembre pour parler des révélations sur les Paradise Papers.

France 3

"La fraude fiscale est illégale alors que l'évasion fiscale se pratique aux frontières de la légalité, et même si c'est dans le champ du légal, c'est immoral. Des milliards échappent aux caisses des États", explique Manon Aubry, responsable d'Oxfam France, confédération d'ONG qui agit contre les injustices et la pauvreté.

Si des entreprises ou des personnalités "vont cacher des richesses dans des paradis fiscaux, même légalement, c'est pour payer le moins d'impôts possible alors qu'ils font des milliards de bénéfices", précise-t-elle dans le Grand Soir 3.

"Failles du système fiscal tolérées"

"Les multinationales exploitent les failles tolérées et organisées par l'ensemble des États dans le monde. Au final, la note est payée par nous tous", conclut Manon Aubry.

C'est un manque à gagner de 350 milliards d'euros par an dans le monde, 120 milliards pour l'UE et 20 pour la France, selon les journalistes du consortium à l'origine des révélations sur les Paradise Papers.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ICIJ a publié, dimanche 5 novembre, les premières révélations de sa nouvelle enquête, \"Paradise Papers\".
L'ICIJ a publié, dimanche 5 novembre, les premières révélations de sa nouvelle enquête, "Paradise Papers". (MAXPPP)