L'Oréal va verser 320 millions d'euros au fisc français pour solder un "différend"

Cette somme représente un peu moins de 10% du bénéfice net enregistré en 2018 (3,89 milliards d'euros) par le géant français des cosmétiques.

Le logo L\'Oréal à Lassigny (Oise), le 16 février 2018.
Le logo L'Oréal à Lassigny (Oise), le 16 février 2018. (BERTRAND GUAY / AFP)

Un gros chèques pour régler les comptes. Vendredi 20 septembre, le groupe L'Oréal a annoncé qu'il allait verser 320 millions d'euros au fisc français pour "régler un différend" lié au paiement de l'impôt sur les sociétés entre 2014 et 2018. Cette somme représente un peu moins de 10% du bénéfice net enregistré en 2018 (3,89 milliards d'euros) par le géant français des cosmétiques, qui assure dans un communiqué que la transaction n'aura aucun "impact récurrent significatif sur le futur".

Les charges seront comptabilisées dans les éléments exceptionnels de l'exercice 2019, ajoute la société qui précise que l'accord n'est pas assorti de pénalités. Dans le détail, la charge s'élève à 47 millions d'euros pour Lancôme Parfums et Beauté, 115 millions d'euros pour Cosmétique Active International et 158 millions d'euros pour Prestige et Collections International. Un total qui revient donc à 65 millions d'euros par an durant la période concernée.

Le groupe a récemment été qualifié de marque française la plus "puissante" par une étude du cabinet Brand Finance, basé à Londres. Dans le top 10 de ce classement on retrouve d'ailleurs Lancôme (5e) et Elsève (9e), deux marques du portefeuille de l'Oréal.