Cet article date de plus de trois ans.

Fraude fiscale : "Certains riches font sécession"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
duel eco
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'État a l'intention de prendre le problème de la fraude fiscale à bras-le-corps. L'économiste Christophe Ramaux et le journaliste Étienne Lefebvre en débattent dans le Soir 3 ce mardi 27 mars.

"On ne part pas d'une page blanche. Énormément de choses ont été faites ces dernières années face à la fraude fiscale. La fin du secret bancaire, les échanges automatiques d'informations entre les administrations fiscales, la cellule de régularisation qui a permis de ramener 8 milliards d'euros dans les caisses, ce n'est pas rien", rappelle Etienne Lefebvre, rédacteur en chef aux Échos.

Une nouvelle police fiscale "essentielle"

La fraude fiscale est évaluée à 60 milliards d'euros a minima "sans compter l'optimisation fiscale qui est légale et la fraude sociale", estime Christophe Ramaux. "On a un manque à gagner colossal. On a une sécession de certains riches. Ils rompent avec le pacte républicain élémentaire qui est de payer les impôts", assène le professeur d'économie à la Sorbonne.

Pour Etienne Lefebvre, "la police fiscale qui va être mise en place est essentielle. Il y a des centaines de dossiers en attente parce qu'on n'a pas assez d'effectifs. Les nouveaux enquêteurs vont avoir des pouvoirs de police : filatures, écoutes, gardes à vue..." "Ça change tout", conclut-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Impôts

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.