Prêts immobiliers : les banques durcissent les conditions d'emprunt

La Banque de France a appelé les banques à la prudence face à l'explosion des crédits immobiliers accordés parfois à des emprunteurs à risque. Message reçu par les établissements qui ont sévèrement durci les conditions de leurs offres.

France 2

Il devient plus difficile d'obtenir un crédit pour un logement. Les banques accordent moins facilement des prêts. Les banques sont désormais plus exigeantes. "Elles sont vraiment très regardantes sur l'apport qui va être injecté dans un projet immobilier, à titre d'exemple, aujourd'hui sur un projet à 200 000 €, la banque préconise largement au moins 30 000 € d'apport", indique Ilan Rainier, courtier.

Pas plus de vingt-cinq ans de crédit et 33% des revenus pour les mensualités

Finis les crédits faciles, car la Banque de France recommande de durcir les conditions : pas de plus de vingt-cinq ans pour un crédit et désormais les mensualités ne doivent pas dépasser 33% des revenus. Les taux sont souvent en hausse de 0,5 point sur vingt ans depuis le mois de janvier 2020. "Après une année 2019 où les banques ont prêté à tous les profils (...) aujourd'hui on siffle un petit peu la fin de la récré (...) pour que ces crédits soient tout simplement plus rentables", détaille Sandrine Allonier, experte en immobilier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration. Les autorités financières ont recommandé aux banques, le 12 décembre 2019, de ne plus octroyer de crédit immobilier au-delà de 25 ans.
Photo d'illustration. Les autorités financières ont recommandé aux banques, le 12 décembre 2019, de ne plus octroyer de crédit immobilier au-delà de 25 ans. (KLAUS OHLENSCHLEGER / PICTURE ALLIANCE / AFP)