Deux-Sèvres : une commune casse les prix de ses parcelles pour attirer les primo-accédants

Publié Mis à jour
Deux-Sèvres : une commune casse les prix de onze parcelles pour attirer les primo-accédants
FRANCE 3
Article rédigé par
A. Darrigrand, R. Burot, J. Etienne - France 3
France Télévisions

Dans les Deux-Sèvres, un maire a décidé de diviser par deux le prix de onze parcelles pour les primo-accédants, dans le but de dynamiser le village de 530 habitants.

Mairé-Levescault dans le sud de Sèvres, son école, sa boulangerie, ses éoliennes, et ses onze parcelles viabilisées à vendre. C’est du prêt à bâtir, mais depuis dix ans, il n’y a aucun acquéreur en vue. Le village est boudé en raison d’un bassin d’emplois peu attractif et d’un isolement géographique. La première ville est à 20 kilomètres, alors la commune a décidé de casser les prix. "Cette année, on a décidé de faire les parcelles à 7,50 euros pour les primo-accédants", dit Pierrick Marquet, 1er adjoint à la mairie de Mairé-Levescault.

Construction d'un logement collectif


L’objectif : dynamiser la bourgade de 530 habitants, un palier en dessous duquel la mairie veille à ne pas descendre, "sinon on va perdre les dotations de l’État", indique Pierrick Marquet. Autre enjeu : l’école du village. Avec ses 40 élèves, l’établissement a frôlé la fermeture l’année dernière, alors la directrice espère profiter de nouveaux arrivants. Il n’y a aucune demande pour le moment, mais la commune va démarrer prochainement la construction d’un logement collectif, en espérant inciter les premiers acquéreurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.