Plus de 430 000 logements franciliens menacés en cas de grande crue

Un rapport d'urbanisme, publié lundi, révèle qu'une crue similaire à celle de 1910 mettrait en péril 8% de l'habitat en Ile-de-France.

Une voiture est prise dans les inondations, le 24 décembre 2010, à Paris.
Une voiture est prise dans les inondations, le 24 décembre 2010, à Paris. (CITIZENSIDE.COM / AFP)

Quelque 430 000 logements d'Ile-de-France sont menacés en cas de grande crue semblable à celle qui frappa Paris en 1910, selon un rapport publié lundi 2 décembre par l'Institut d'aménagement et d'urbanisme. Le Val-de-Marne et les Hauts-de-Seine, directement en amont et en aval de Paris, seraient particulièrement touchés par une crue centennale. En 1910, la Seine avait vu son niveau monter à 8,68 mètres.

Si les protections développées par Paris peuvent "théoriquement protéger d'une inondation par débordement jusqu'au niveau de la crue de 1910, le reste de l'agglomération apparaît beaucoup plus vulnérable", affirme l'institut. On estime le nombre de logements situés en zone inondable à 123 000 dans le Val-de-Marne et à près de 95 000 dans les Hauts-de-Seine. Dans la capitale, plus de 100 000 logements sont dans ce cas, mais "on sait que Paris est protégé jusqu'à une cote de 1910. En théorie, du moins", selon Ludovic Faytre, responsable de l'étude.

Le coût direct d'une inondation majeure en Ile-de-France est estimé entre 17 et 20 milliards d'euros, dont au moins un tiers pour l'habitat. Une crue majeure pourrait toucher 8% des logements franciliens, soit 850 000 personnes, selon ces estimations.