Les autorités recommandent aux banques de limiter à 25 ans les crédits immobiliers

Le Haut comité de stabilité financière (HCSF), qui rassemble notamment le ministère de l'Economie et la Banque de France, s'inquiète des largesses des banques vis-à-vis des ménages qui s'endettent pour acheter un logement.

Photo d\'illustration. Les autorités financières ont recommandé aux banques, le 12 décembre 2019, de ne plus octroyer de crédit immobilier au-delà de 25 ans.
Photo d'illustration. Les autorités financières ont recommandé aux banques, le 12 décembre 2019, de ne plus octroyer de crédit immobilier au-delà de 25 ans. (KLAUS OHLENSCHLEGER / PICTURE ALLIANCE / AFP)

Les crédits immobiliers, à un niveau jamais vu en France, s'emballent-ils trop ? C'est ce que pensent les autorités financières, qui s'inquiètent des largesses des banques vis-à-vis des ménages qui s'endettent pour acheter un logement. Jeudi 12 décembre, le Haut comité de stabilité financière (HCSF), qui rassemble notamment le ministère de l'Economie et la Banque de France, a "recommandé aux banques (...) une durée de crédit qui n'excède pas 25 ans", dit-il dans un communiqué. L'organisme demande aussi aux banques de ne pas octroyer de prêts dont les remboursements représentent plus d'un tiers des revenus des ménages.

Un marché du logement en plein essor

Ces recommandations interviennent alors que le marché français du logement est en plein essor. Actuellement, les taux des crédits immobiliers français sont à leur plancher historique, à guère plus de 1%. Un contexte dans lequel les autorités, encore assez sereines voici un an, ont gagné en nervosité : elles se préoccupent donc maintenant ouvertement du degré d'endettement des ménages en matière de crédit immobilier.