Cet article date de plus de neuf ans.

Le logement, premier poste de dépenses des Français

Les Français dépensent en moyenne 633 euros par mois pour se loger et environ un tiers d'entre eux éprouvent des difficultés à s'acquitter de cette somme, selon une étude de l'institut OpinionWay pour l'établissement de crédit Sofinco publiée jeudi.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Eric Chaverou Radio France)

Le logement est le premier poste de dépenses des Français et cela ne devrait pas changer cette année. Les loyers ont certes plutôt tendance à baisser depuis le 1er janvier,
de l'ordre de 0,8%, mais comme le marché de la location est saisonnier, cette baisse
ne signifie en fait pas grand-chose. On s'attend véritablement, sur l'année 2013,
encore à une augmentation globale de 1,5% des prix.

Selon une étude réalisée, début avril, par OpinionWay pour l'établissement de crédit Sofinco sur les dépenses de logement des Français, ces derniers paient 16 euros de plus qu'en 2012, où l'institut avait
réalisé une enquête similaire. Ainsi, plus de la moitié des locataires
interrogés (60%) estiment que leur budget logement est trop important. Alors que ce n'est le cas que de 25% des propriétaires.

Près d'un tiers (29%) des personnes interrogées disent
en outre avoir des difficultés à s'acquitter de leur loyer
ou de leur emprunt immobilier, un niveau comparable à l'année dernière.

Les dépenses de santé
réduites au profit du logement

Principale
conséquence : les Français économisent sur d'autres postes de dépenses. La capacité d'épargne
des Français s'en retrouve lourdement affectée pour plus de huit locataires sur
dix (82%) et pour près de la moitié (47%) des propriétaires.

Autres domaines de
consommation touchés, l'habillement pour 67% des locataires et 35% des
propriétaires ou encore l'alimentaire (66% des locataires contre 34% des
propriétaires).

Enfin, et c'est le résultat le plus inquiétant de cette étude :
plus de la moitié des locataires interrogés (56%) rognent sur leurs dépenses de
santé contre un tiers (31%) des propriétaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Immobilier

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.