Cet article date de plus de neuf ans.

Immobilier : les prix des logements anciens ont baissé de 1,3% en France en 2012

Cette baisse devrait se révéler plus forte encore pour le début de l'année 2013.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dans le 4e arrondissement de Paris, le 25 mars 2013. (LESLIE WEST / PHOTONONSTOP)

Les prix de l'immobilier ancien ont baissé de 1,3% sur un an en 2012 en France et de 1% à Paris, selon l'indice commun des Notaires de France et de l'Insee publié jeudi 4 avril.

La baisse devrait se révéler plus forte encore pour le début de l'année 2013 : les notaires anticipent une baisse de 7% en moyenne pour le mois de mai (sur un an), avec 4,5% de baisse prévus à Paris. Dans la capitale, le prix moyen du mètre carré devrait descendre à 8 080 euros, selon ces projections.

Un investissement toujours sûr mais moins avantageux

Cette tendance à la baisse s'explique, selon les notaires, par la fin de dispositifs fiscaux avantageux comme la loi Scellier et la disparition du prêt à taux zéro pour les primo accédants. Dans l'ancien, les investisseurs craignent aussi un éventuel durcissement de l'encadrement des loyers et sont confrontés à la prudence des banques de moins en moins enclines à prêter de l'argent.

Toutefois, "on ne peut pas vraiment parler de l'éclatement d'une bulle car les Français considèrent l'immobilier comme la meilleure sécurité pour leur épargne au vu de la situation économique", a relativisé Frédéric Dumont, notaire à Montreuil (Seine-Saint-Denis) en présentant les résultats.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Immobilier

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.