Vidéo Mal-logement : un placard de 6 mètres carrés loué 200 euros par mois

Publié Mis à jour
Mal-logement : un placard de 6 mètres carrés loué 200 euros par mois
Complément d'enquête / France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Un appartement de cinq pièces divisé en autant de logements – et même un de plus, car le propriétaire n'a pas hésité à louer le placard... Pour de tels bailleurs sans scrupules, les personnes les plus précaires, avec de faibles revenus ou en situation irrégulière, représentent des proies idéales. Un extrait de "Les pauvres, ça rapporte !", un document à voir dans "Complément d'enquête" le 21 avril 2022. 

Grigny 2, dans l'Essonne, 5 000 logements pour 17 000 habitants. C'est l'un des quartiers les plus pauvres de France. Derrière les murs de ses tours d'habitation, un business de la misère sévit depuis plusieurs années. Pour encaisser un maximum de loyers, certains bailleurs sans scrupules n'hésitent pas à louer leurs biens à la découpe. 

A la mairie, Mathieu Morosini est en charge de la lutte contre ces marchands de sommeil. Une équipe de "Complément d'enquête" l'a accompagné lors d'une visite dans un appartement de cinq pièces... où vivent six familles. Cette découpe très lucrative rapporterait au propriétaire 2 200 euros de loyers chaque mois.  

"Quand on voit qu'un logement comme ça, il est loué à hauteur de 300, 400, 500 euros la chambre, et qu'on a cinq chambres par logement, on se rend vite compte que financièrement, pour le propriétaire, il y a un vrai intérêt. Et on se rend vite compte que les conditions de vie dans le logement ne sont pas à la hauteur des loyers qui sont payés par les occupants."

Mathieu Morosini, responsable du service habitat à la mairie de Grigny

à "Complément d'enquête"

C'est une jeune femme enceinte qui est présente ce jour-là. Elle est en situation irrégulière. Pour une chambre qui ne doit pas faire plus de neuf mètres carrés, où elle vit avec son mari et bientôt leur bébé, elle paie 350 euros de loyer mensuel. Le salon, lui, est occupé par une autre famille. 

Pour rentabiliser tout l'espace, le propriétaire va jusqu'à louer... un placard de rangement, une surface de six mètres carrés sans la moindre fenêtre. La locataire est absente, mais Mathieu Morosini nous montre des photos qu'il a pu prendre lors d'une précédente visite. Un réfrigérateur surmonté d'un four à micro-ondes occupe un coin du placard. Le lit a été casé sous la penderie. 

Extrait de "Les pauvres, ça rapporte !", un document à voir dans "Complément d'enquête" le 21 avril 2022.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.