Cet article date de plus de trois ans.

Le Secours catholique va créer une "agence immobilière sociale" qui se portera caution pour les personnes mal logées

L'organisation espère attirer des propriétaires acceptant de ne toucher qu'un loyer modéré en échange de l'assurance d'être payés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le logo du Secours catholique sur un centre d'accueil et d'orientation de migrants à Cancale (Ille-et-Vilaine), le 17 novembre 2016. (MAXPPP)

Face au fléau du mal-logement, le Secours catholique va lancer une nouvelle initiative : la création, en 2018, d'une "agence immobilière sociale". Sa présidente, Véronique Fayet, l'a annoncé au cours du Grand "Rendez-vous" d'Europe 1, en partenariat avec CNews et Les Echos, le 24 décembre.

Un objectif d'au moins 150 000 logements

Via son agence immobilière, le Secours catholique pourra se porter caution pour les locataires, qui pourront être accompagnés par des bénévoles pendant leur aménagement. Les logements seront à loyer modérés. En échange, les propriétaires auront l'assurance d'être payés grâce à cette caution.

"Nous espérons capter 150 à 200 000 logements en Île-de-France", a expliqué Véronique Fayet.

Bien que le nombre de places en hébergement d'urgence se soit accru, il reste "insuffisant en hiver", estime la présidente du Secours catholique, et ce particulièrement pour les familles refusant d'être séparées. Elle plaide pour une alternative au "parcours du combattant" des solutions d'hébergement transitoires : "Il faut mettre les gens tout de suite dans un vrai logement, cela coûte beaucoup moins cher".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.