Le plus grand squat de Toulouse évacué après un incendie

Un millier de personnes vivant dans un squat à Toulouse (Haute-Garonne) ont été évacuées mardi 4 février pendant un incendie.

Pompiers et policiers devant le squat à la fin de l\'incendie mardi 4 février à Toulouse. 
Pompiers et policiers devant le squat à la fin de l'incendie mardi 4 février à Toulouse.  (Stéphane Iglésis / RADIOFRANCE)

Environ 1 000 personnes logeant dans le plus grand squat de Toulouse ont réussi à sortir de l'immeuble qu'elles occupaient pendant un incendie survenu en début d'après-midi mardi 4 février, rapporte le correspondant de franceinfo sur place.

L'origine de l'incendie est vraisemblablement du à un court-circuit au troisième étage de l'un des bâtiments, selon les associations qui intervennaient régulièrement auprès des habitants du squat. Jusqu'à 1 000 personnes y vivaient disent ces mêmes associations, principalement des migrants, des demandeurs d'asile mais aussi des étudiants français.

Ce squat existait depuis environ un an et demi. Il se situe dans les faubourgs de Toulouse, avenue de Muret, dans un ancien bâtiment d'EDF censé être réhabilité en immeuble, mais dont les travaux n'avaient pas commencé.

Pas de blessés 

Tous les occupants ont tous réussi à sortir du bâtiment, sans l'intervention des secours. Parmi les personnes évacuées : des personnes âgées ou encore des femmes enceintes, mais aucun blessé n'est à déplorer. 

Les habitants doivent être relogés pour la nuit dans un ou plusieurs gymnases mis à disposition par la Ville de Toulouse. Mais ils ne pourront pas venir récupérer leurs affaires avant 24 heures ou 48 heures à cause des risques d'effondrement.