Grâce à la canicule, le gouvernement s'attaque à l'isolation des logements

En France, seulement 4% des habitations contre 90% aux États-Unis sont équipés de climatisation. Mais une bonne isolation peut suffire. Des députés proposent d'interdire la location des logements qui ne sont pas aux normes.

France 3

Avec la canicule, c'est un véritable calvaire sous les toits que subit Virgil Walter, un étudiant de Strasbourg (Bas-Rhin). Le jeune homme vit au dernier étage de son immeuble, une passoire thermique. À 18 heures mardi 25 juin, il fait 34°C dans l'appartement. "On sent vraiment qu'il fait plus chaud qu'aux étages plus bas", explique l'étudiant chez qui les températures sont frigorifiques l'hiver.

De l’argent consigné pour l’isolation ?

En France, plus de sept millions de logements sont des passoires thermiques. Des habitations classées F ou G, loin des logements bien isolés classés A ou B. Pour réduire leur nombre, le gouvernement veut obliger les propriétaires à faire des travaux d'isolation. Son idée : quand un logement classé F ou G est vendu, le notaire consignerait jusqu'à 5% du montant de la vente. L'argent servirait à financer des travaux d'isolation et le logement ne serait plus une passoire thermique. Ce dispositif concernerait 100 000 logements par an et devrait s'appliquer en 2021.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alors que la canicule s\'abat à nouveau sur la France la semaine du 24 juin 2019, les ventilateurs sont de sortie chez les particuliers pour faire face à la vague de chaleur. 
Alors que la canicule s'abat à nouveau sur la France la semaine du 24 juin 2019, les ventilateurs sont de sortie chez les particuliers pour faire face à la vague de chaleur.  (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)