Bordeaux : étudiants en quête de logement

En cette rentrée, trouver un logement sans se ruiner reste un défi pour beaucoup d'étudiants. Reportage à Bordeaux, en Gironde.

FRANCE 3

Des rues piétonnes, des cafés, des boutiques à quelques arrêts de tramway seulement des grandes écoles et des universités : sur le papier, Bordeaux (Gironde) a tous les atouts d'une ville parfaite pour les étudiants. Pourtant, très peu de logements leur sont accessibles, et la situation empire d'année en année. Entre ses cours, Fiona Biqich parcourt la ville et les agences immobilières. Depuis la rentrée, la jeune Basque de 19 ans est accueillie chez les connaissances de sa mère. Pour trouver un logement, elle passe des dizaines d'appels par jour.

Un marché complètement saturé

Bordeaux est l'une des villes qui a vu sa population augmenter le plus ces dernières années : plus de 92 000 sur la métropole pour seulement 10 200 places en résidences universitaires. La plupart des étudiants se tournent donc vers le marché privé, complètement saturé. La location saisonnière est devenue le combat de cet élu d'opposition, qui dénonce la concurrence déloyale qu'Airbnb exerce sur le marché locatif. Alors, depuis mars dernier, la ville oblige les propriétaires à se déclarer en mairie et limite à 120 jours par an leurs locations saisonnières. Lucas Deleau a beaucoup de chance : il vient de décrocher une visite d'appartement. Un studio de 37 m² pour 670 €, charges comprises, en plein centre-ville. Pas de temps à perdre : le jeune étudiant en master en sciences politique dépose son dossier complet en agence sitôt la visite terminée. La région Nouvelle-Aquitaine va publier lundi prochain son livre blanc du logement étudiant, un état des lieux du marché immobilier dans les grands pôles universitaires, et en particulier ici, à Bordeaux, où près de 5 000 étudiants n'avaient pas trouvé d'appartement l'année dernière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un jeune homme tente sa chance dans une agence immobilière de Bordeaux (2017).
Un jeune homme tente sa chance dans une agence immobilière de Bordeaux (2017). (MAXPPP)